Prix de OPAL

Objectif

Le Prix de OPAL a été créé en 2001 afin de récompenser des travaux de originaux de doctorat d’université ou de niveau équivalent, ayant pour thèmes soit la recherche de méthodes substitutives permettant de limiter le recours à l’animal de laboratoire, soit la mise au point de techniques améliorant la qualité de vie des animaux utilisés. Ce Prix est décerné par l’Académie nationale de Pharmacie.

Lauréats

Date Lauréat Photo Sujet
14 décembre 2016 Madame Sophie Ellouck prix_2016 Pour son travail portant sur la mise au point de modèles cellulaires 3D permettant d’évaluer in vitro l’impact des xénobiotiques et/ou des polluants sur la santé respiratoire.
16 décembre 2015

Mme Anaïs Wakx

Pour son travail intitulé : Etude de nouveaux biomarqueurs de toxicité induite par des micro polluants (benzo (a) pyrène et phtalate) sur des modèles d’étude de placenta humain.
17 décembre 2014 Madame Laetitia Jaillardon Pour son travail intitulé : "Identification et validation du carcinome mammaire spontané canin comme modèle des interactions entre régulateurs de croissance, obésité et cancer du sein."

 

18 décembre 2013

Monsieur Samir Dekali

Pour son travail intitulé : « Développement de modèles in vitro de la barrière alvéolo-capillaire pour l’étude de la toxicité et du passage des nanoparticules. »

19 décembre 2012

Monsieur Charles PERSOZ

Pour son travail intitulé :« Air intérieur et santé respiratoire, approche épidémiologique et expérimentale »

19 mars 2009

Mademoiselle Mélody Dutot

Pour son travail intitulé : « Etude du récepteur de mort P2X7 dans les mécanismes de dégénérescence toxiques : implication dans des pathologies oculaires ».

14 mars 2006

Monsieur François POUZAUD

Pour son travail intitulé : « Recherches sur les modèles in vitro pour l’étude de la toxicité tendineuse iatrogénique : cas particulier de la ténotoxicité des fluoroquinolones ».

12 janvier 2005

Monsieur Sébastien PERROT

Pour son travail portant sur la mise au point d’un nouveau modèle alternatif pour l’évaluation du potentiel irritant oculaire des xénobiotiques.

7 janvier 2004

Mademoiselle Caroline DEBBASH

Pour son travail intitulé « Nouveaux modèles alternatifs en opthalmo-toxicologie, de l’in vitro à l’ex vivo : application à l’étude du mécanisme de toxicité de différentes classes thérapeutiques ».

 

Contacts : asso.opal@gmail.com